En été on évite …

Prévention solaire

L’été. Qui n’en rêve pas sous nos latitudes ? Si vous êtes en forme c’est le temps des petits et parfois des grands bonheurs assurés. Et parfois de quelques mésaventures. Voici une « short list » de ce que vous devriez éviter:

  • Vous êtes enceinte ? L’ombre est votre alliée car votre sta- tut hormonal vous rend plus sensible aux taches, que le soleil peut grandement ampli er sur votre visage. Et le masque de grossesse (ou chloasma) qu’il peut accentuer peut résister des mois après votre accouchement
  • Ce n’est vraiment pas le moment de penser à lisser votre peau ou à éliminer les taches qui se sont accumulées de façon anarchique sur votre décolleté ou vos mains si vous ne voulez pas que ce soit encore pire après l’été. Si votre intervention est récente une forte protection solaire est indispensable

    Vos petites veines apparentes sur les jambes vous semblent inesthétiques à la saison du maillot de bain… Il faut y pen ser à la saison fraîche si vous voulez les faire scléroser car leur dilatation due à la chaleur ne rendra pas le traitement efficace en pleine saison chaude. Mieux vaut, en attendant, faire appel à des compléments alimentaires et des crèmes de massage spécifiques pour les jambes.

    Le bronzage épaissit votre peau et recouvre les boutons d’acné. Mais précisément il ne fait que les recouvrir et bouche un peu plus les pores qui accumulent le sébum. Au retour, effet boomerang assuré. Utilisez une protection solaire spécifique pour peaux amnésiques.

    De façon naturelle, le soleil décolore les cheveux et particulièrement les blonds. Il les dessèche aussi sensiblement tout comme le vent marin. Au soleil, si vous les décapez pour des nuances plus claires vous aurez immanquablement un effet paille sèche qui est loin d’être du meilleur effet esthétique.

    Les jambes nues :C’est indéniablement l’un des grands plaisirs de l’été mais pas en avion si vous souffrez de jambes lourdes ou si vous êtes sujette au gonflement. C’est un peu contraignant mais ne voyagez jamais, et particulièrement l’été, sans chaus-settes de contention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *